IT : vendez votre expérience

vendez votre expérience

On a souvent en tête l’image d’un pro de l’informatique tout juste sorti de l’école et prêt à conquérir le monde. Dans ce milieu souvent très jeune, les profils expérimentés peuvent peiner à se vendre. Les entreprises n’attendent pourtant qu’une chose : vous donner votre chance, à condition que vous sachiez les convaincre.

Servez-vous de vos réalisations Résultats chiffrés, références, recommandations… Vous avez de nombreux avantages sur les profils plus juniors, n’hésitez pas à vous en servir ! Les employeurs aiment les faits concrets, alors parsemez-en votre CV et en entretien, illustrez vos affirmations à l’aide d’exemples vécus. Pensez au savoir-être L’un de vos atouts par rapport à un profil plus jeune n’est pas seulement votre expérience du métier, mais de manière plus générale votre expérience de la vie en entreprise. Vous savez comment vous comporter avec vos collègues et supérieurs, avec les clients et fournisseurs. Vous êtes capable de créer des liens et votre intégration se fera sans accrocs. Mettez en avant vos formations et lectures L’une des craintes des entreprises en ce qui concerne les profils expérimentés est le risque qu’ils soient tout simplement largués par la technologie. C’est d’autant plus vrai dans l’IT, ou rester à la page est l’un des prérequis. Si vous avez suivi des formations au cours des derniers mois, sur un logiciel ou un langage en particulier par exemple, mettez-les en valeur dans votre CV. Pensez aussi à mentionner les blogs et revues auxquels vous êtes abonnés et les réseaux dont vous êtes membres. Vous prouverez ainsi que vous êtes capable de maintenir vos connaissances à jour et que votre métier est plus qu’un gagne-pain : c’est une véritable passion dans laquelle vous vous donnez à fond. Restez modeste Certes, grâce à votre longue expérience, vous pouvez vous attribuer le titre d’expert, mais ce n’est pas une raison pour avoir la grosse tête. N’oubliez pas qu’on n’arrête jamais d’apprendre, en particulier dans un secteur aussi évolutif, et ne vous présentez pas comme quelqu’un qui va imposer ses décisions, mais comme quelqu’un qui veut faire partie d’un tout.

Fiducial recrute dans tous les domaines d’activité, du junior à l’expérimenté

Logo FiducialFIDUCIAL s’est développée grâce à une dynamique de croissance ininterrompue depuis plus de 40 ans.

Créée en 1970 par Christian Latouche, son fondateur et actuel Président, FIDUCIAL est devenue en 40 ans un groupe mondial, leader des services aux petites entreprises. Elle est aujourd’hui présente dans 78 pays et compte 17 100 collaborateurs avec un chiffre d’affaires de 1,740 milliard de dollars dont 935 millions d’euros en Europe.

Sur ce périmètre, grâce à ses 11 700 collaborateurs et 622 agences, FIDUCIAL est proche de ses 265 000 clients. S’appuyant sur ce réseau de proximité, elle sait allier la pérennité et la puissance d’une firme internationale à la souplesse et la réactivité d’un partenaire local.

Quelle est la spécificité de FIDUCIAL ?

FIDUCIAL garantit aux petites entreprises, ainsi qu’aux artisans, commerçants, professions libérales et agriculteurs, une offre complète de services à valeur ajoutée pour optimiser leur gestion :

– Droit,
– Audit,
– Expertise comptable,
– Banque,
– Conseil financier,
– Informatique,
– Sécurité,
– Monde du bureau,
– Immobilier.

Quelles sont les valeurs de l’entreprise ?

FIDUCIAL a forgé son identité sur des valeurs de :

Responsabilité et autonomie, incontournables aujourd’hui, quel que soit le domaine d’expertise du collaborateur.
Synergie et engagement qui permettent à chacun de ses collaborateurs de se mobiliser pour contribuer à la réussite collective dans un esprit entrepreneurial et dynamique.
Respect des équipes et le sens de la relation client qui déterminent le mode de fonctionnement de l’entreprise.
Proximité, efficacité, confiance et sécurité apportées aux clients.

La réussite est avant tout comportementale chez FIDUCIAL !

Quelles sont les compétences développées par l’entreprise en matière de solutions informatiques ?

La culture informatique de l’entreprise est triple. De ce fait, les métiers informatiques et les projets qui y sont associés sont nombreux et variés chez FIDUCIAL :

– Grand Compte avec la DSI groupe – Composée de plus de 100 personnes et regroupant l’ensemble des métiers de l’informatique, la DSI de FIDUCIAL pilote des projets ambitieux et innovants pour accompagner le développement des différents métiers.

– Editeur avec FIDUCIAL Informatique, 460 personnes, partenaire Gold Microsoft. Accélérateur de création de valeur pour ses clients, FIDUCIAL Informatique met en œuvre des solutions métiers innovantes (Saas, asp, mobilité…) pour permettre à ses clients d’optimiser leur gestion opérationnelle.

– Start Up avec Y Proximité (sites web) et FIDUCIAL Cloud (cloud computing).

Quels sont les besoins en recrutement de FIDUCIAL ?

Avec 2 000 recrutements annuels dont 800 en CDI, FIDUCIAL figure à la 32ème place du Palmarès des entreprises qui recrutent en France (Le Figaro – septembre 2014). Des opportunités dans tous les domaines d’activités sont à saisir, partout en France, sur une grande diversité de profils, du junior à l’expérimenté.

Découvrez toutes les offres sur www.recrute.fiducial.fr

Léon rappelle les profils expérimentés en France !

Léon« Reviens Léon, on innove à la maison ! » Tel est le message principal prôné par un collectif de dix startups et scaleups françaises en hypercroissance, dont Capitaine Train, Blablacar, Showroomprive.com ou Lafourchette. Leur objectif : rapatrier des professionnels français expérimentés partis exercer leurs talents à l’étranger. Pour ce faire, le collectif a lancé un “programme de recrutement et d’attractivité internationale” avec la proposition d’offres d’emplois diversifiées en ligne sur des postes techniques, marketing ou administratifs et un accompagnement aux nombreuses démarches relatives au retour (déménagement, fiscalité, etc.). Une initiative positive saluée par l’ensemble du monde numérique !

Profils expérimentés : 3 compétences recherchées par les entreprises

Profils expérimentés

Malgré une certaine pénurie dans le secteur informatique, les entreprises restent exigeantes en matière de profils recherchés. Techniciens communicants, managers, elles veulent tout en un !

La maîtrise des technologies de pointe Web, télécoms, Big Data… Les nouvelles technologies avancent à vitesse grand V ! Face à des évolutions toujours plus rapides et plus complexes, les entreprises ont besoin de professionnels très pointus. Particulièrement prisés, les experts en Big Data. En 2014, d’après le cabinet Robert Walters, leur rémunération a fait un bond de 20 % ! Ces ingénieurs de la donnée déploient des trésors d’ingéniosité pour collecter, synthétiser et diffuser des masses de données de différents formats. Un travail d’équilibriste qui comprend à la fois des aspects métiers, techniques et scientifiques. Qui dit technologie dit aussi langage ! A ce titre, les informaticiens doivent maîtriser le C++, le dotnet et le Java… Le mode projet Travailler en mode projet signifie traduire les demandes des clients en solutions informatiques. Une expérience qui, là encore, mobilise des savoir-faire très étendus : de solides connaissances informatiques (langages de programmation, plates-formes…), une connaissance métier (production, commercial, finance…) et des capacités managériales afin de répartir les missions, encadrer les équipes et fixer les délais de livraison. En 2014, si les chefs de projets informatiques ayant entre 5 et 8 ans d’expérience ont vu leur salaire baisser, les plus expérimentés (à partir de 8 ans d’expérience) tirent leur épingle du jeu, en passant de 80 000 à 90 000 euros par an ! La communication Fini le temps des petits génies de l’informatique repliés sur eux-mêmes ! Le développement des nouvelles technologies allié à la crise économique a globalisé les professions. Les entreprises recherchent désormais des profils polyvalents, capables de coder et de communiquer de manière adaptée avec les équipes et les clients ! Notamment à l’international, où les équipes sont multiculturelles. De fait, la maîtrise de l’anglais, à l’oral comme à l’écrit, fait partie des compétences clés nécessaires pour se faire embaucher.

Profils expérimentés : pourquoi travailler dans une ESN?

ESN

Si la cible privilégiée des ESN reste les profils juniors, les professionnels expérimentés sont de plus en plus recherchés. De belles opportunités à saisir !

Des entreprises en bonne santé Parfois décriées pour leurs conditions de travail, les SSII poursuivent leur croissance. Certaines offrent des opportunités intéressantes aux profils expérimentés. C’est le cas notamment de Devoteam, chez qui les candidats ayant entre quatre et sept ans d’expérience représentent la moitié des recrutements. Chez GFI, le ratio atteint les deux tiers des effectifs de recrutement. Pour l’année 2015, Syntec Numérique a annoncé une croissance de 1,5 % de l’activité des SSII. Big data, mobilité, sécurité, réseaux sociaux d’entreprise, autant de spécialités qui boostent l’activité du secteur ! Parmi les projets qui tirent le secteur, les SMACS (Social, Mobilité, Analytics, Cloud, Sécurité), en hausse de 18 % en 2014. Les directions des SI et métiers également se portent bien. Une valorisation de vos compétences Vous sentez que vous stagnez dans votre entreprise ? L’âge allant, on ne vous donne plus vraiment de place ? Tentez l’aventure des SSII ! Plus rares que les juniors, les cadres expérimentés y sont particulièrement choyés. Vous pouvez vous diriger vers des généralistes (type Sopra, Atos ou Capgemini) ou plus spécialisées dans un secteur. Akka, par exemple, prévoit de recruter dans l’industrie automobile, l’aéronautique, le ferroviaire, mais aussi les télécoms, l’énergie ou la santé. De son côté, Altran s’intéresse aux experts du nucléaire. Une mise à jour de vos compétences Travailler dans une SSII exige une adaptation permanente. En effet, les projets sont multiples et variés. Pour les personnes expérimentées, les missions se dirigent plutôt vers le conseil et l’intégration de systèmes informatiques et d’outsourcing. Toutes sortes de métiers sont concernées : architectes, chefs de projet, directeurs de projet, ingénieurs cœur de réseau, développeurs… Par ailleurs, les équipes sont plutôt jeunes, avec une bonne dose de pression, mais cet état de fait peut vous permettre de rester dans la course ! Là encore, vous évitez le risque de vous reposer sur vos lauriers. Des salaires intéressants Si ces dernières années les salaires affichaient plutôt une stagnation dans le secteur informatique, ils seraient à la hausse en 2015 pour les profils spécialisés et expérimentés d’après l’enquête de Hays sur les recrutements et les salaires du secteur informatique et télécoms. Dans plus de 50 % des cas, le niveau de salaire proposé est supérieur lorsque le cadre possède plus de 10 ans d’expérience. Les profils les mieux rémunérés : les développeurs C++ – rémunérés jusqu’à 60 à 65 K€, les consultants ERP (jusqu’à 75 K€) et décisionnels, et les responsables BI – dont la rémunération peut atteindre 90 K€ !