Pure Players : comment cibler votre recherche d’emploi ?

comment cibler votre recherche d'emploi

Aujourd’hui, on compte plus d’une centaine de milliers d’entreprises pure players, principalement dans le e-commerce. Ces sociétés qui n’ont d’existence que sur la toile recrutent des profils variés. Quelques pistes pour orienter votre recherche d’emploi.

Listez les sites qui fonctionnent Au vu des statistiques, les pure players les plus représentés et ceux qui fonctionnent le mieux en termes de rentabilité sont les sites marchands. Ils peuvent être généralistes, leur offre étant basée sur une gamme de produits très large : électroménager, meubles, téléphonie, sport… Parmi les plus connus, on peut citer Cdiscount, du géant de la distribution Casino, Pixmania, Price Minister, Amazon, Rueducommerce… D’autres sites marchands ont fait le pari de la spécialisation. Sachez que les secteurs les plus représentés sont l’habillement-chaussures (Brandalley, Sarenza par exemple), suivis de la culture/loisirs (Promovacances, Digitick…) et du matériel informatique/télécommunications. Les microentreprises e-marchandes ne sont pas à négliger, mais si elles représentent 99 % du secteur, 87 % d’entre elles n’embauchent qu’une seule personne (leur créateur) ! Enfin, en dehors des sites marchands, ciblez les pure players qui gravitent autour de l’économie du Web : hébergeurs, comparateurs de prix, réseaux sociaux, éditeurs de jeux, presse en ligne… Vous trouverez sur Internet le top 100 par exemple des pure players. Cela vous donnera des idées. Adaptez-vous aux besoins des pure players D’après une étude de la FEVAD (Fédération du E-commerce et de la Vente à Distance) sur le moral des e-commerçants, ces derniers ont confiance en l’avenir : la moitié des pure players marchands envisagent d’augmenter leurs effectifs. En tête des priorités d’investissements pour 2015, le développement de l’informatique (33 %), l’international (26 %) et le marketing/publicité (26 %). En effet, 64 % des e-marchands sont présents à l’étranger, et un tiers y réalise plus de 20 % de leurs ventes. Parmi les canaux à privilégier, le site lui-même, le m-commerce (ou commerce mobile) et les réseaux sociaux. Autant d’éléments qui doivent orienter votre recherche d’emploi. Par exemple, la mise en avant de votre maîtrise des langues étrangères.

Les villes françaises les plus “pure players”

pure playersEn dehors de Paris, quelles sont les villes françaises les plus dynamiques en matière de numérique ? D’après l’analyse du Journal des entreprises, basée sur les chiffres de l’Observatoire du numérique et de l’OCDE, le trio de tête est Lyon, Aix-Marseille et Toulouse, suivi de Lille, Nantes, Bordeaux, Rennes, Grenoble et Montpellier. Toutes ont reçu le label French Tech. Lyon comptabilise plus de 50 000 emplois numériques (dans les pure players uniquement), Aix-Marseille 32 000, Toulouse et Lille près de 29 000 chacune. Entre 2008 et 2013, la plus forte hausse du nombre de créations d’emplois concerne la ville de Nantes (+ 17 %), la plus forte baisse la région d’Aix-Marseille (- 8,9 %). Pour la hausse du nombre d’entreprises, c’est Lille qui obtient la première place, boostée par la vente à distance, l’édition de logiciels et l’hébergement de sites Internet.

Tests de recrutement informatique : classement des technologies les plus populaires, par ITtestsOnline.com

Salon LesJeudis.com le 17 septembre 2015 : préparez-vous au challenge de développement Java, PHP et C#, animé par People Centric

Nouvelle année, nouvelle aventure ! People Centric, le partenaire de longue date de CareerBuilder France – Les Jeudis.Com, sera de nouveau présent sur le Salon de Recrutement LesJeudis.com – métiers web et IT le 17 septembre à Paris.

Au programme de la rentrée 2015 : de nombreux prix à gagner grâce au challenge de développement Java, PHP et C# animé par People Centric.

Comment participer au challenge LesJeudis.com ?

Deux semaines avant le salon LesJeudis.com, le challenge sera accessible en ligne et ouvert à tous, grâce à la plateforme web ITtestsOnline de People Centric. Le jour du salon, vous pourrez évaluer gratuitement vos compétences techniques sur le stand People Centric et participer au challenge de développement dans un espace de détente ludique. Les gagnants seront récompensés pour leurs capacités d’algorithmique et de développement. Tous les participants recevront gratuitement les résultats de leurs tests et une analyse de la qualité de leur code.

Quelles sont les technos de développement les plus populaires ?

ITtestsOnline.com, la plateforme internationale développée par People Centric, vous permet de tester gratuitement vos compétences IT et de comparer vos résultats par rapport aux développeurs du monde qui ont passé le même test.

ITtestsOnline, c’est aussi un baromètre mensuel des tests de recrutement les plus populaires parmi plus de 500 tests IT gratuits :
Quizz : des questions théoriques et pratiques sur tous les langages de développement
AlgoPlay : des exercices algorithmiques en Java, .NET et POO PHP.

Voici la liste complète des technologies informatiques les plus populaires parmi les spécialistes IT en France :

Java : EJB, Spring, Hibernate, JavaServer Faces, JSP, Servlets ;
PHP : Magento, Drupal, Zend, Symfony, CodeIgniter ;
.NET : C#, ASP.NET, MVC, WPF, WCF, Silverlight ;
Bases de données : Oracle, SQl Server, SQL, PL/SQL, MySQL, MongoDB ;
Front-End : HTML5, CSS3, JavaScript, AngularJS, BackboneJS, NodeJS, Bootstrap, Sencha, PhoneGap.

Source : People Centric – ITtestsOnline

Nous vous invitons à participer au Salon LesJeudis où des challenges en ligne et des prix excitants vous attendent. Cliquez sur le lien pour voir le bilan de l’édition 2014 du Salon Lesjeudis.com : http://blog.people-centric.fr/news/recrutement-digital-salon-les-jeudis/

D’ici-là, jetez un coup d’œil sur les cartographies des meilleurs développeurs en France et en Europe :

Les technologies IT les plus populaires en France :

Technologies IT les plus populaires en France

Où sont les meilleurs développeurs en Europe ?

Consultez la carte et le classement des pays d’Europe pour les principaux domaines informatique. Les meilleurs développeurs PHP et Front End sont en France !

Carte et classement des pays d'Europe pour les principaux domaines informatique

Voici la liste complète des tests préférés par les développeurs français :

En tête du classement : toujours les tests Java et PHP !

En France, les tests Java représentent un tiers de tous les tests passés :

Tests préférés des développeurs français

#1 Java SE 6 quiz niveau débutant 8.14%
#2 Java SE 6 quiz niveau intermédiaire 7.46%
#3 PHP5 quiz niveau intermédiaire 7.09%
#4 PHP5 quiz niveau débutant 4.55%
#5 SQL quiz niveau débutant 4.21%
#6 C# 4.0 quiz niveau intermédiaire 3.43%
#7 J2EE quiz niveau intermédiaire 3.43%
#8 C/C++ quiz niveau débutant 3.39%
#9 Linux quiz niveau intermédiaire 2.74%
#10 Java SE 6 quiz niveau avancé 2.40%

Java reste le numéro 1 du classement

Les deux premières deux du podium sont revendiquées par les tests Java SE 6 de niveau intermédiaire et débutant, ce qui signifie plus de 15% du taux entier.

Le test PHP5 arrive en troisième position, à une différence de presque 0.30%, tandis que le test PHP5 niveau débutant termine à une très belle 4ème place.

Les places 5 et 6 sont occupées par le test SQL avec 4.21% du total des tests passés et le test .NET C# 4.0 niveau intermédiaire, respectivement.

Sur les positions 7 et 8 on rencontre les tests J2EE et C/C++ niveau débutant. Les derniers dans le classement sont les tests Linux et Java (niveau avancé), qui occupent les 9ème et 10ème places.

Voici le total des tests passés en France par année : Tests passés en France par année Depuis son lancement à la fin de 2009, presque 40 000 développeurs de toute l’Europe ont passé des tests sur les plateformes People Centric d’évaluation en ligne des compétences techniques.

De ce total, presque 25% sont représentés par les développeurs français, ce qui signifie qu’environ 10 000 développeurs de toute la France ont choisi s’évaluer gratuitement sur des technologies IT :

Développeurs qui ont passé des tests en France : Développeurs qui ont passé des tests en France Bonne chance à tous !

Liens utiles :

Préinscription au salon
S’entraîner aux tests sur ITtestsOnline.com

3 conseils pour bien choisir son école numérique

Bien choisir son école numérique

Même si les autodidactes ont encore leur chance, il est préférable de passer par une formation initiale spécifique pour travailler dans les métiers du Web… et de bien la choisir ! Focus.

Cerner son projet professionnel Une formation mais pour quoi faire ensuite ? Telle est l’une des premières questions que vous devez vous poser. En effet, on peut distinguer trois grands types d’écoles. Les dernières nées sont des “pure players”, dans le sens où elles offrent des formations uniquement ciblées sur le digital. Certaines, comme Web School Factory, Sup de Web, Hetic, etc., sont plutôt orientées vers les métiers du Web marketing ; d’autres, telles que l’école 42 lancée en 2013 par Xavier Niel, ou Simplon.co, forment pour une durée de 6 mois à 5 ans des codeurs, des développeurs “pur sucre”. Les avantages : pas de diplôme requis et une formation gratuite ! Deuxième option : les écoles de commerce. Elles ont quasiment toutes ouvert des enseignements numériques. Enfin, si vous n’avez pas peur des longues études et que vous souhaitez vous tourner vers les métiers de l’ingénierie, optez pour une école d’ingénieurs généraliste ou spécialisée (informatique, télécom…) ayant ouvert des formations numériques. S’informer sur la réputation des écoles Pour évaluer la réputation d’une école, allez faire un tour sur le Web. De nombreux classements édités par des journaux existent. Consultez également la presse spécialisée pour étudiants. Une référence en matière de palmarès des écoles numériques, le classement SMBG, qui comporte deux parties : le classement des meilleurs licences, bachelors et autres formations Bac +3/4 et le classement des meilleures grandes écoles Bac +5 post-bac et post-prépa. 3 critères sont évalués : la notoriété de la formation, le salaire de sortie et le retour de satisfaction des étudiants. Pour être sûr de votre choix, d’autres critères sont à prendre en compte, en fonction de votre projet professionnel et de vos ambitions : l’ouverture à l’international, les contrats de recherche, le pourcentage d’admissions… Se rendre aux journées portes ouvertes Vous avez jeté un coup d’œil aux sites Internet des écoles que vous avez sélectionnées ? Très bien, mais insuffisant. Pour tester l’ambiance, rencontrer d’anciens élèves, s’entretenir avec les professeurs, rien ne vaut les journées portes ouvertes ! Visitez plusieurs écoles pour pouvoir comparer en toute objectivité. Généralement, les écoles organisent ces événements entre janvier et juin, avant et pendant les inscriptions et au moment des APB (Admissions Post-Bac). C’est également l’occasion de tester les équipements de l’école, les locaux, la localisation… Passer 2 heures par jour dans les transports en commun peut valoir le coup… ou pas

3 avantages à travailler pour un pure player

3 avantages à travailler

Les entreprises qui trouvent leur existence uniquement sur Internet fleurissent depuis quelques années, offrant des conditions de travail intéressantes.

Une économie en plein essor Le modèle économique des pure players est encore balbutiant mais la croissance est là, surtout pour le e-commerce : une étude de la Fevad (Fédération e-commerce et vente à distance) annonce pour le 1er trimestre 2015 un chiffre d’affaires en progression de près de 14 % pour ce secteur par rapport au 1er trimestre 2014. En effet, le nombre de transactions est en forte hausse, les ventes atteignent 15,2 milliards d’euros, près de 2 milliards de plus qu’en 2014 ! En outre, on compte aujourd’hui plus de 150 000 sites d’e-commerce, dont une majorité de pure players. Les secteurs les plus représentés sont l’habillement-chaussures, suivis de la culture/loisirs et du matériel informatique/télécommunications. Par ailleurs, même si 99 % des pure players sont des micro-entreprises, le potentiel de développement est important : plus de 60 % d’ici 2020 ! Un environnement de travail jeune et dynamique Les pure players sont souvent des startups. Et qui dit startup dit ambiance jeune, dynamique, avec une certaine souplesse hiérarchique et vestimentaire. Des codes laissant la place à plus de créativité et d’innovation, différents de ceux des entreprises “traditionnelles”. Symbole de cet esprit startup, Google, où le travail s’effectue dans une certaine décontraction. A disposition du personnel : salles de jeux, friandises et fruits disponibles gratuitement, boîtes à idées… Sans compter la possibilité de prendre ses congés sans contrainte et celle de consacrer 20 % de son temps de travail sur d’autres projets que ceux développés dans son activité. Des éléments motivants appréciés des salariés puisque l’entreprise arrive en tête du classement Great Place to Work. Des métiers variés et créatifs Les métiers techniques, comme celui de développeur (Javascript, Agile…), ont la cote chez les pure players. En effet, produire du code et innover permet notamment de résoudre les problèmes de conversion entre les différents outils de mobilité (tablettes, smartphones…) ! Certains métiers plus marketing sont aussi très recherchés : community manager, dont le rôle est d’animer et de fédérer les communautés en lien avec la marque (modération, échanges…) sur les réseaux sociaux, ou responsable SEO (Search Engine Optimization) – qui a pour mission d’élaborer et de piloter une stratégie de référencement naturel et d’en mesurer les impacts : audit du référencement, analyse de données (positionnements, trafic…), plans d’actions, animation des réseaux…