Safran prépare le futur

Safran est un équipementier de premier plan dans les domaines de l’aéronautique, de l’espace, de la défense et de la sécurité. Le Groupe compte actuellement 69 000 personnes dans le monde et est toujours en recherche de nouveaux talents, notamment dans l’informatique. Rencontre avec Loïc Bournon, DSI adjoint chez Safran.
Safran Quelle est l’actualité de Safran ?
D’un point de vue systèmes d’information, nous poursuivons la rationalisation des data centers de Safran en France comme à l’international et la création de plaques de soutien pour mutualiser nos ressources. La préparation du futur nous préoccupe également avec l’apparition de nouveaux modes de consommation du digital et des capacités décuplées de traitement de la donnée. Notre objectif premier est d’aller chercher l’efficience IT pour mieux soutenir les métiers du Groupe et leur proposer davantage de valeur ajoutée.

Quelles sont vos missions et celles de vos équipes ?
Je suis en charge de l’animation des équipes de la direction centrale de la DSI de Safran, qui créée et délivre l’ensemble des services du Groupe au profit des sociétés.
La DSI de Safran représente plus de 1 000 personnes, actives dans 10 sociétés, et plus de 200 sites à travers le monde. Dans toutes les équipes, les enjeux sont de développer l’innovation et une conduite plus agile des projets, de mieux maîtriser les évolutions des technologies de production et bien entendu d’assurer la sécurité des systèmes d’information.
Le panel des projets que nous traitons est très large : des fonctions supports (RH, Achat, Finances, Communication, etc…) jusqu’aux besoins de l’ensemble du cycle de vie des produits de Safran – de la conception à leur production et maintenance.

Envisagez-vous de recruter pour 2015-2016 ?
Le plan de recrutement vise à renforcer nos compétences qualifiées de critiques pour assurer la continuité et l’évolution des services IT. Nous cherchons les jeunes talents des outils du digital (collaboratif, nomadisme, calcul scientifique, Big Data, cloud…). Nous recrutons également des cadres plus expérimentés pour conduire nos programmes pluriannuels. Offrant un environnement stimulant pour les informaticiens, Safran est toujours un des employeurs préférés des ingénieurs..
Découvrez toutes les opportunités au sein de Safran.

Focus métier : Spécialiste de l’accessibilité

Spécialiste de l'accessibilité numériqueMissions
Son rôle consiste à assurer l’accessibilité des contenus, notamment pour les personnes en situation de handicap. Pour cela, il doit commencer par établir un diagnostic afin d’identifier les améliorations qui doivent être apportées au site ou à l’outil sur lequel il travaille. Cela passe par la création de tests utilisateurs et l’analyse des résultats. Vient ensuite le moment de l’adaptation. Mais sa mission ne s’arrête pas là : il doit régulièrement revenir sur ses projets afin de s’assurer qu’ils sont toujours aux normes et d’évaluer les besoins en matière d’actualisation. Travaillant sous la responsabilité de la direction des systèmes d’information dans une entreprise, le spécialiste de l’accessibilité numérique maîtrise les normes et recommandations du W3C (World Wide Web Consortium), l’organisme chargé de promouvoir la compatibilité des diverses technologies numériques.

Formation
Pour devenir spécialiste de l’accessibilité numérique, il est indispensable de passer par la case Bac +5 dans le domaine du web. C’est pourquoi la plupart des professionnels qui exercent ce métier ont souvent déjà une première expérience du secteur IT. Ensuite, il existe plusieurs organismes qui proposent des formations spécifiques à l’accessibilité, tels qu’Atalan, Qelios ou Temesis par exemple. Ces formations vont de quelques heures à plusieurs semaines et permettent d’acquérir les bases nécessaires à l’exercice du métier.

Salaire
La rémunération varie énormément en fonction du profil, de la taille de l’entreprise, des responsabilités endossées, de l’importance des projets gérés…

Evolution
Il n’est pas rare que des chefs de projet Internet, des webmasters, ou encore des développeurs informatiques sensibilisés au sujet décident de sauter le pas et de se lancer dans l’accessibilité numérique. Une voie qui circule dans les deux sens : les spécialistes de l’accessibilité numérique peuvent, s’ils le souhaitent, profiter de leurs connaissances générales sur Internet pour s’orienter vers ces postes.

Bon à savoir
Les obligations légales inscrites dans la loi de février 2005 incitent les entreprises et autres organismes à investir dans l’accessibilité numérique, ce secteur croît donc régulièrement d’année en année.

L’IT progresse en matière de handicap

IT progresse

Mauvais élève en matière de recrutement de travailleurs handicapés, le secteur informatique progresse depuis quelques années. Focus sur quelques initiatives…

Les accords d’entreprises Classique mais importante, la signature d’accords d’entreprises. Généralement, ce sont les grands groupes qui s’y collent : Bouygues Télécom, Cisco Systems, Steria, Sogeti, Capgemini… Un moyen pour ces géants de l’IT de mettre en place des actions de sensibilisation, de recrutement et de formation, le principal frein à l’embauche des personnes handicapées. En effet, alors que le niveau de qualification de la majorité des personnes handicapées plafonne au niveau Bac, la plupart des entreprises du secteur recherchent des Bac +2 à Bac +5. D’où l’idée de certaines entreprises signataires d’organiser des rencontres candidats-recruteurs pour faire découvrir leurs métiers, comme les Rencontres Handicap Issy. Les opérations séduction en direction des jeunes Devant les besoins générés par la révolution numérique (35 000 recrutements par an prévus), Syntec Numérique a décidé de s’attaquer aux jeunes, notamment les jeunes handicapés ! Partenariats et groupes d’échanges autour des bonnes pratiques en entreprise sont notamment mis en avant. Syntec Numérique a également lancé début 2015 une campagne de sensibilisation intitulée “Les S’Nums” en direction des 15-18 ans. Au programme : Web série, mini-site Facebook, quizz interactif et Social Game. De son côté, Alacatel-Lucent propose des programmes pédagogiques (@talentEgal) pour faciliter l’accès des jeunes handicapés aux études supérieures. Les initiatives originales Certaines entreprises ont joué la carte de l’originalité. C’est le cas de la société de conseil en ingénierie Synchrone technologies, qui sur avril-mai 2015, a renouvelé son jeu concours dans le but de recueillir des candidatures de travailleurs handicapés. L’opération a permis d’obtenir plus d’une centaine de CV. Parmi eux, trois chanceux ont pu participer à un événement sportif majeur tel que la Coupe du monde de football au Brésil !

Handicap : les derniers outils d’aide à l’informatique

A la maison ou sur leur lieu de travail, les personnes en situation de handicap ont souvent besoin d’outils informatiques adaptés. Tour d’horizon des dernières technologies.

HandicapLes logiciels spécialisés La “star” des logiciels pour les malvoyants est le logiciel ZoomText. Le dernier-né (le ZoomText version 10) agrandit les applications Windows et les pages Web jusqu’à 36 fois, pour un confort de lecture à l’écran optimal ! En outre, grâce à sa caméra, votre ordinateur peut se transformer en téléagrandisseur. Et bien sûr, il comporte une option synthèse vocale. Autre logiciel très répandu, l’application de reconnaissance vocale Dragon Naturally Speaking, qui permet de rédiger des e-mails et des documents au simple son de votre voix. Très utile également pour effectuer des recherches sur Internet. A l’inverse, le logiciel Jaw traduit à l’oral et en braille les textes affichés à l’écran. Les déficients auditifs seront sans doute intéressés par Tadeo, un service de transcription instantanée de la parole et de visio-interprétation en langue des signes. Pour ce faire, il faut un ordinateur connecté à leur plateforme, une webcam et un micro. Les claviers adaptés Pour les déficients visuels, il existe des claviers Braille, périphériques d’entrée d’ordinateur permettant d’écrire. Parmi les plus connus, le clavier Braille de la plage VarioConnect 12 caractères et la mini plage portable de 24 caractères Esys. Autres types de claviers : les claviers gros caractères, qui comportent des touches de raccourcis pour le logiciel ZoomText. Les personnes touchées par un handicap moteur pourront tester les claviers monomanuels, pour gauchers ou pour droitiers. Tout comme les souris, les contacteurs et les guides doigts… Les autres outils d’aide informatique Aujourd’hui, pour faciliter le confort de lecture, on peut citer les téléagrandisseurs. Certains sont parlants, comme le Koba Vocatex Plus, avec lecture en continu (pour le Vocatex 2 Plus). Pour les personnes atteintes d’une défaillance musculaire, les spécialistes de l’ergonomie ont conçu des supports de bras, des repose-pieds et des sièges ergonomiques de plus en plus sophistiqués.

Safran, toujours plus loin dans l’innovation

 Safran bandeau

Depuis toujours, Safran innove afin de mettre au point les technologies, produits et services de demain dans les domaines de l’aéronautique, de l’espace, de la défense et de la sécurité. Il s’engage dans des programmes de R&D pour améliorer toujours plus la fluidité et la sécurité des flux de personnes, de biens et de données.
Safran apporte des solutions concrètes pour adapter nos modes de vie aux enjeux sociétaux majeurs : préserver les ressources et protéger l’environnement, accompagner la modernisation des Etats et contribuer à la stabilité des sociétés.
Enfin, le Groupe explore de nouveaux axes de recherche et d’expérimentation, en rupture avec les technologies actuelles, afin de garder un temps d’avance et d’inventer de nouveaux horizons.
 Safran chiffres

Faites décoller votre carrière avec le Big Data.
Preuve supplémentaire que l’innovation est au cœur de son ADN, Safran a créé en janvier 2015 « Safran Analytics », une nouvelle entité ayant pour mission de piloter et de développer les activités de l’entreprise dans le domaine du Big Data. L’objectif est de faire de l’exploitation de données un nouveau levier de performance autour de 3 enjeux majeurs :

  • Remettre le client au centre de l’entreprise,
  • Créer de la transversalité,
  • Les changements sur les marchés.
  • Pour en savoir plus sur ses projets et ambitions en la matière, découvrez la conférence de Ghislaine Doukhan, Directrice de Safran Analytics.

     Safran video

    Vous êtes un spécialiste ou une spécialiste des données ? Vous vous sentez prêt(e) à relever le défi du Big Data dans une nouvelle entité où tout reste à développer ? Vous avez, par dessus tout, envie de booster vos perspectives de carrière dans un grand Groupe international ? Rendez-vous sur la page offres d’emploi du Groupe (sans oublier d’entrer « Safran Analytics » dans le moteur de recherche)

    Les métiers de l’informatique prisés à la Semaine européenne du handicap !

    Semaine européenne du handicapLa 19ème édition de la Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées – devenue Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées – se tient du 16 au 22 novembre 2015. Cette année, elle a pour thème “Handicap & Emploi, Nouveaux Métiers, Nouveaux Horizons”. L’idée est de mettre en avant les métiers offrant des opportunités d’emploi aux personnes handicapées : métiers émergents comme ceux du Web, métiers qui ont évolué techniquement et légalement comme les métiers du transport, et tous les métiers qui souffrent d’un a priori négatif dans le monde du handicap (bâtiment, santé…). Une aubaine pour le secteur de l’informatique, notamment les métiers du numérique, qui selon Syntec Numérique prévoit de créer 36 000 emplois d’ici 2018. D’autant qu’en 2014, le taux d’emploi de travailleurs handicapées dans le numérique ne s’élevait qu’à 1,2 %, très en-dessous des 6 % exigés par la loi de 2005 pour les entreprises de plus de 20 salariés ! Même si le manque de qualification des personnes en situation de handicap pose problème, les entreprises IT font de plus en plus d’efforts pour former et recruter les personnes handicapées puisqu’en 2011, le taux d’emploi des travailleurs handicapés dans le numérique ne dépassait pas les 1 %. De nombreux métiers s’avèrent accessibles (community management, animation de contenus, développement d’applications mobiles, etc.), notamment avec l’accroissement du télétravail. Parmi les partenaires de cette semaine de l’emploi, l’entreprise de transformation numérique Groupe SII, Bouygues Energies & Services – intégrateur de solutions faisant converger les énergies, le numérique et les services – et Talentéo, acteur innovant du handicap et de l’emploi. Ce dernier accompagne notamment les entreprises dans le domaine de la communication numérique sur les actions Handicap/Diversité. Alors que les derniers chiffres de l’Agefiph confirment une augmentation de 10 % du nombre de demandeurs d’emploi handicapés par rapport à 2014, cette semaine s’annonce pleine d’avenir.

    Des sites e-accessibles

    sites e-accessibles

    L’accès aux contenus numériques ou “e-accessibilité” est devenu un droit fondamental. Les personnes handicapées sont en première ligne, notamment lorsqu’elles recherchent un emploi… Qu’en est-il réellement aujourd’hui ? Etat des lieux.

    Des réglementations encore peu suivies Au niveau international, on peut retenir deux sources législatives majeurs en matière d’ e-accessibilité : l’article 9 “Accessibilité” de la Convention de l’ONU du 13 décembre 2006 relative aux droits des personnes handicapées, et certaines publications des institutions européennes comme la résolution du Parlement européen de 2002 “Europe 2002 : accessibilité des sites Web publics et de leur contenu”, la résolution du Conseil de 2003 relative à la promotion de l’emploi et de l’intégration sociale des personnes handicapées, et les communications de la Commission européenne de 2005 à 2008 “Vers une société de l’information accessible”. Toutes ces mesures visent à assurer et à promouvoir l’accès des personnes handicapées aux systèmes et technologies de l’information et de la communication, particulièrement Internet. Pour répondre à ces exigences, la France a adopté une série de textes, dont la loi du 11 février 2005 qui dispose que les services de communication en ligne développés par l’Etat doivent être accessibles aux personnes handicapées, par la mise en œuvre de règles techniques, sémantiques et d’ergonomie. Un référentiel technique a depuis été instauré, le RGAA (Référentiel Général d’Accessibilité pour les Administrations), ainsi qu’un recueil de bonnes pratiques fondé sur le standard international WCGA 2.0. Le problème ? L’obligation d’accessibilité numérique ne s’impose pas aux sites Web du secteur privé ! En outre, bien que des délais de mise en conformité des sites Web du secteur public aient été définis par décret, les études montrent que seuls 4 % des sites de l’administration sont conformes au RGAA. En cause notamment, la formation des développeurs Web. La formation des informaticiens en question En effet, rendre accessible un site Internet se prépare dès sa conception, en intégrant par exemple des fonctionnalités telles que la modulation de la taille des textes, des versions audio des contenus, etc. Or, les professionnels sont peu sensibilisés à la question de l’accessibilité, que ce soit pendant leur formation ou dans l’entreprise. Premier pas vers une amélioration : le 23 septembre 2015, l’Etat et plusieurs écoles – dont la Conférence des Présidents d’Université (CPU) et Sup Internet – ont signé une “Charte de l’accessibilité numérique”. La future loi numérique En préparation, la future loi numérique devrait permettre à la France de rattraper son retard en matière d’accessibilité. Elle obligera, entre autres, les administrations à préciser leur niveau de conformité aux règles d’accessibilité, sous peine de sanctions financières. Il est notamment prévu que d’ici 2016, 50 % des sites de l’administration soient déclarés conformes. Ils seront reconnaissables grâce au label “e-accessible”. Le RGAA a dans ce sens été réactualisé. Les grandes entreprises sont également concernées, devant proposer des services après-vente téléphoniques accessibles aux personnes malentendantes.

    Job dating Niort Numéric et after work / Mardi 17 novembre à 16h

    Niort NumericAprès le succès des précédentes éditions, et face aux besoins importants de recrutement des Entreprises de Services Informatiques (ESN), les Comités de Bassin d’Emploi du Niortais et du Mellois organisent un nouveau « Job Dating Niort Numéric » en lien avec leurs partenaires et les entreprises du Club Niort Numéric.

    Niort Numéric est un groupement des entreprises informatiques locales créé en 2013 animé par la Communauté d’Agglomération du Niortais, le SPN, le Comité de Bassin d’Emploi du Niortais, et la CCI Deux-Sèvres, qui initie des actions en soutien et en animation de la filière.

    La manifestation permettra, dans un cadre convivial, aux demandeurs d’emploi, aux étudiants à la recherche d’un stage ou en fin d’étude, et aux informaticiens en emploi, de venir à la rencontre des entreprises informatiques du territoire.

    L’After Work : nouveauté qui permettra des échanges moins formalisés entre les entreprises et les candidats (notamment les salariés qui sortiront du travail) autour d’un cocktail.

    25 entreprises seront présentes, pour offrir une centaine d’offres d’emploi, d’offres de stages et de contrats de professionnalisation.

    Un jeu concours permettra de récompenser (des montres connectées seront à gagner!!) les candidats qui remporteront le concours basé sur des connaissances informatiques.

    Consultant web analytique

    Consultant web analytiqueMissions
    Grâce à sa parfaite connaissance des méthodes de marketing en ligne et des architectures web commerciales, le consultant web analytique met en place des outils pour rassembler des données sur la fréquentation d’un site internet. Il doit ensuite leur donner un sens afin d’analyser le comportement des internautes (provenance, nombre de clics, temps passé sur une page…), ce qui lui permet de faire des prévisions et de proposer des recommandations pour attirer et retenir les visiteurs. Il étudie l’efficacité du référencement, des diverses publicités et bannières affichées sur le site, et son positionnement par rapport à la concurrence.

    Formation
    L’important étant de bénéficier de solides bases en e-marketing ou e-commerce pour devenir consultant web analytique, nombreux sont les diplômes qui peuvent faire l’affaire. La plupart des écoles de commerce proposent des cursus adaptés, il suffit de choisir l’option qui convient. Et étant donné l’aspect statistique du métier, un diplôme d’ingénieur peut également être très utile ! La voie universitaire est elle aussi envisageable, avec par exemple un Master en digital business ou en marketing. A noter que si les recruteurs ont tendance à favoriser les Bac +5, les titulaires de Bac +3 ont aussi toutes leurs chances, même s’ils doivent justifier d’une expérience d’un ou deux ans avant d’accéder au poste de consultant web analytique.

    Salaire
    Les annonces pour des profils expérimentés affichent des propositions allant de 30 000 à 35 000 euros brut par an. Une part variable fixée en fonction d’objectifs à atteindre s’ajoute généralement à ce fixe.

    Evolution
    Il est fréquent de voir des spécialistes analytiques évoluer vers des fonctions de consultant web analytique. En revanche, le métier étant très ciblé et technique, les possibilités d’évolution une fois en poste sont assez limitées.

    Bon à savoir
    Les éditions Eyrolles ont consacré un ouvrage au domaine du web analytics. Intitulé “Web analytics 2.0 : mesurer l’impact de votre site internet et des réseaux sociaux pour optimiser votre activité et répondre aux attentes de vos visiteurs”, il a été écrit par Avinash Kaushik, une référence en la matière.

    Le Groupe Logware recrute !

    Logware recrute!Le Groupe Logware en bref

    Le Groupe LOGWARE est une société de services informatiques présente et reconnue depuis 1997 sur de nombreux marchés.

    Depuis sa création, la structure a connu une croissance continue jusqu’à compter près de 850 personnes dans ses équipes en 2015.

    Organisées autour de ses domaines de compétence et de ses offres de services managés, les équipes du Groupe LOGWARE ont développé des savoir-faire appréciés par ses grands clients.

    Centrée sur le capital humain, la structure garde une taille lui permettant d’assurer à chaque collaborateur la place qu’il mérite.

    Relevez les super-défis du Groupe Logware. Chez Logware, vous êtes accompagnés et évoluez en continu.

    Logware - SuiviSuivi
    « Quand on est en mission, c’est important de garder un lien fort avec son entreprise.
    Toute la structure du Groupe LOGWARE, jusqu’aux dirigeants, est très présente à mes côtés et accessible quand j’en ai besoin. J’apprécie vraiment ça ! »

    Logware - CarrièreCarrière
    « Dès mon arrivée dans le Groupe, j’ai pu exprimer mes envies de développement professionnel.
    Grâce à la diversité des missions proposées et au centre de formation intégré, le Groupe m’accompagne dans mon projet professionnel à long terme. »

    Logware - MissionsMissions
    « C’est important pour moi de travailler sur des mission enthousiasmantes et stimulantes.
    Chez LOGWARE, les clients sont des grands comptes dans lesquelles les besoins sont toujours à la pointe. Les missions qu’on m’a proposées sont des challenges passionnants. »

    Chez LOGWARE, l’humain compte vraiment – Nos valeurs
    Le Groupe LOGWARE place résolument l’humain au coeur de son développement. Notre organisation et nos actions reflètent les valeurs qui ont fait notre succès et qui font toujours l’enthousiasme de nos équipes et la satisfaction de nos clients.

    Chez LOGWARE, vos projets grandissent – Politique RH
    Le Groupe LOGWARE possède une organisation de recrutement spécialisée de premier plan, capable d’identifier, sélectionner et recruter les meilleurs talents.

    Chez LOGWARE, le talent compte – Nos offres d’emploi
    En 2016, le Groupe LOGWARE recrutera plus de 250 collaborateurs pour ses besoins internes et pour des missions auprès de ses clients.

    Logware - Logo

    Vous avez des super-pouvoirs ?
    Nous avons des super-missions !

    Logware - FacebookLogware - LinkedInLogware - Viadeo