380 opportunités de carrière à décrocher en 2016 au sein de Synchrone technologies !

Synchrone visuel 1Créateur de compétitivité technologique, Synchrone technologies recrute cette année 350 Ingénieurs et une trentaine de Business Developers. La 35ème ESN française confirme ainsi ses prévisionnels de recrutements dans le domaine du Conseil en technologies et innovation et des Métiers Bancaires, tout en développant sa force commerciale.

350 recrutements dans le domaine du conseil en Ingénierie

Présente sur l’ensemble du territoire, Synchrone technologies prévoit 350 recrutements nationaux, dont 28% des postes ouverts aux jeunes diplômés. Les profils recherchés prioritairement sont des Experts en Cloud/Big Data, des Chefs de projet infrastructure ou de production, des Ingénieurs systèmes (Windows, Linux), DBA, Experts en Sécurité SI Consultants ERP et Décisionnel ainsi que des Experts Centres d’appels, sans oublier les spécialistes du Web/Digital (Java/J2ee, .NET/C#, iPhone/Android).

  • 270 recrutements en Ile-de-France et dans le Grand Ouest : ingénieurs IT et métiers bancaires (Titre, Risque, etc.)
  • 80 opportunités dans le Grand Sud : projets d’architecture, d’ingénierie système ou d’intégration applicative, production/exploitation informatique, développement, réseaux et sécurité.

Le Business Developer, un poste clé au service de la croissance

Afin d’atteindre ses nouveaux objectifs de croissance, Synchrone technologies recrute plus d’une trentaine de Business Developers pour ses agences parisiennes et ses projets à l’international.

Au-delà des aspects commerciaux du poste (développement d’un portefeuille de clients grands comptes, réponses à appels d’offres, négociation de contrats), le Business Developer agit comme un véritable chef de projet. Il est ainsi en charge de la recherche et du recrutement de ses propres collaborateurs ainsi que de leur formation, de leur management et de leur évolution de carrière.

Experts IT, MOA Bancaire, Ingénieurs d’affaires, libérez vos énergies !

Interview avec Aurélie VANDEN BIL, Responsable RH Recrutement

Aurélie Vanden Bil - Synchrone TechnologiesQuelles sont les principales qualités pour devenir Consultant chez Synchrone technologies ?
Au-delà des expertises technologiques, nous recherchons des personnes impliquées, proactives avec un bon relationnel et le sens du service. En Ile-de-France, nous mettons l’accent sur la double compétence technique et fonctionnelle et recherchons des consultants avec de solides connaissances des métiers bancaires et financiers.

Quels sont les profils recherchés pour les postes de Business Developer ?
Les profils atypiques retiennent tout particulièrement notre attention : juristes, talent sourcing, chargés d’affaires bancaires, etc.

Quelles sont les grandes lignes de votre politique RH ?
La clé de voute de notre politique RH réside dans un suivi managérial de proximité. Chaque nouveau collaborateur est accompagné par un manager qui le suit tout au long de sa carrière et lui propose un parcours professionnel enrichissant (formations, workshops, certifications, mobilité, projets internes, etc.). Au cœur de cet engagement, la communication et le dialogue sont de mise : blog, newsletter, rencontres, etc.

Chiffres clés

Nous recrutons 350 consultants dont 28% de jeunes diplômés sur nos 4 domaines d’expertise :

  • Cloud/Big Data
  • Télécoms
  • Web/Digital
  • Ingénierie Banque/Finance

Nous recherchons plus de 30 Business Developers pour concrétiser notre objectif de 14% de croissance.

Synchrone Technologies - Envie de challenge?

Les incubateurs de start-ups, NUMA et Paris&Co, font confiance au site Lesjeudis.com

Le premier site d’offres d’emploi sur le marché web et IT, Lesjeudis.com, est fier de s’associer à deux acteurs reconnus qui soutiennent l’innovation et aident chaque année de nombreuses start-ups à se développer : Numa et Paris&Co. L’équipe Lesjeudis.com souhaite accompagner les startups de ces deux incubateurs parisiens dans leurs recrutements pour trouver des profils qualifiés qui participeront à leur projet professionnel. Serez-vous de l’aventure ?

ParisandCo et NumaDepuis plusieurs années, Le site Lesjeudis.com multiplie les initiatives pour attirer des profils web et IT à la recherche de nouvelles opportunités professionnelles, y compris au sein des start-ups. Afin de proposer une meilleure expérience utilisateur, l’équipe Lesjeudis.com a poursuivi sa stratégie de collaboration avec de nouveaux partenaires, que sont Paris&Co et Numa.
En parallèle, le site Lesjeudis.com a récemment fait peau neuve puisque son site web et mobile qui ont été totalement redesignés et optimisés pour permettre aux candidats de trouver plus facilement les informations nécessaires pour rechercher des offres et postuler en quelques clics.

Depuis quelques années, le site Lesjeudis.com travaille avec plusieurs acteurs du web et sponsorise de nombreux événements, tels que Codingame, Web2day, Best Of Web, Open du Web etc afin d’identifier et d’attirer toujours plus de talents IT.
La suite logique était donc d’accompagner les startups dans leur recherche de talents. Numa et Paris&Co sont deux acteurs majeurs qui soutiennent l’innovation et proposent chaque année d’aider de nombreuses startups dans la mise œuvre de leur projet.
Avoir LA bonne idée ne suffit pas : les hommes et les femmes ainsi que les compétences de l’équipe font partie des éléments cruciaux pour réussir son projet. C’est pourquoi le site Lesjeudis.com propose désormais aux startups de bénéficier de son réseau de partenaires et son expertise en matière de ressources humaines pour recruter plus facilement leur futur développeur, chef de projet ou encore associé.

Candidats, vous êtes à la recherche de nouvelles opportunités et challenges ? Le site Lesjeudis.com vous offre ainsi la possibilité de retrouver toutes les nouvelles offres venant de ces acteurs sur notre plateforme.
Lesjeudis.com souhaitent mettre en relation directe avec les startups qui recrutent, et favoriser le matching entre les candidats et les recruteurs de la façon la plus simple et efficace possible.

L’équipe Lesjeudis.com vous souhaite bonne chance ainsi qu’une belle réussite avec ces nouveaux acteurs qui soutiennent l’innovation et aident chaque année de nombreuses startups à se développer !

IT : 3 bonnes raisons d’y travailler quand on est une femme !

informatique open source

D’après les statistiques, les femmes restent largement minoritaires dans l’IT, surtout pour le métier d’ingénieur. Réticente des recruteurs mais également manque de candidates ! Pourtant, Mesdames, il y a beaucoup d’avantages… 

Des conditions de travail privilégiées  
De manière générale, dans l’informatique, les salaires des femmes sont assez proches de ceux des hommes, comparativement aux autres domaines d’activité. Par exemple, le numérique est le secteur dans lequel les écarts de salaires sont les plus faibles : 9 % contre plus de 16 % pour la moyenne nationale. Idem en termes d’évolution de carrière : les possibilités sont nombreuses pour vous les femmes ! Notamment dans le management d’équipe.

Des atouts recherchés par les entreprises
Certes, un certain sexisme perdure dans le monde de l’informatique. Comme le montre cette étude de la plateforme GitHub sur les préjugés envers les femmes en matière de programmation.  Cela dit, la plupart des études montrent que les écarts se réduisent entre hommes et femmes dans le secteur informatique et que les femmes constituent même une cible privilégiée pour les entreprises, sur un marché pénurique. Parmi les qualités les plus recherchées, les compétences managériales. Les femmes auraient une approche plus opérationnelle et moins stratégique que les hommes.

Un marché porteur
Le secteur de l’informatique et du numérique est un secteur très porteur, avec près de 320 000 emplois en France en 2015 d’après Pôle emploi. De manière générale, le marché est pénurique et cette pénurie va s’aggraver avec l’ère de la transformation numérique. Les entreprises manquent surtout d’ingénieurs mais aussi de techniciens. Or, on compte seulement une femme pour dix hommes dans les métiers de techniciens informatiques et télécoms ; dans les nouvelles technologies, seulement un salarié sur cinq est dirigé par une femme, contre un sur deux dans les autres secteurs ! Dans ce contexte, les femmes devraient trouver toute leur place.

Ame de perdant ? C’est peut-être gagné !

Ame de perdantVous n’êtes pas passé par les meilleures écoles informatiques ? Vous avez échoué dans certains projets ? Relativisez ! L’échec peut s’avérer salvateur…

Suivez l’exemple des plus beaux “losers-winners”

« Steve Jobs, Bill Gates, Mark Zuckerberg, quel est le point commun en dehors de leur richesse, de leur célébrité et de leur génie informatique ? Ils n’ont pas forcément fait de brillantes études et ont été virés de leurs jobs ! », telle est l’accroche de l’article du journaliste du Time Robert Andrews intitulé “8 raisons pour lesquelles les losers célèbres font les meilleurs leaders”. « Successful losers ! », proclame l’éditorialiste Megan McArdle, qui explique que “des références en or ne sont pas la garantie du succès”. Cet état d’esprit très américain du “loser-winner” débarque en France ! Et commence à séduire certains recruteurs, notamment dans le domaine informatique. Alors ne tremblez plus à l’idée de ne pas avoir fait de grande école informatique ou d’avoir quitté l’école à 18 ans. Expliquez en quoi vos échecs sont devenus une force et comment vous avez rebondi après une tentative de création de start-up ou un licenciement ! Pour vous mettre en confiance, il existe des Fuck Up Nights, sortes de réunions informelles consistant à partager ses échecs dans une ambiance souvent décontractée, et sans complexe…

La modestie comme critère de recrutement tendance

Ce phénomène de “Fail & learn”, “Test & learn”(échoue et apprends, teste et apprends) fait désormais partie des critères positifs de recrutement chez certains recruteurs. Comme pour le géant Google, chez qui la proportion de gens sans diplôme universitaire a augmenté avec le temps. A défaut de références et même d’expertise, l’entreprise propose trois critères-clés pour effectuer un bon recrutement : les capacités cognitives (capacité à apprendre, curiosité), un “leadership émergent” avec une capacité critique et un renoncement au pouvoir à tout prix, et l’humilité et la maîtrise de soi, portées par une attitude collective de “problem solving” (résolution de problèmes). Les sociologues de l’emploi expliquent ce “retournement de situation” par plusieurs facteurs : un monde du travail de plus en plus déstructuré, à l’image des rapports hiérarchiques plus souples ; une transformation numérique qui pousserait les entreprises à une remise en question permanente et à renouveler des équipes avec des profils atypiques ; une humilité, voire une vulnérabilité qui nous ferait sortir de notre zone de confort, chemin idéal pour effectuer un bon travail, avec parfois même, un excès de perfectionnisme…

Les 10 métiers high tech qui vont cartonner en 2016 !

informatique open source

A partir de 100 millions de parcours professionnels analysés, la start-up Clustree, spécialisée dans les RH, a identifié les 10 métiers high tech qui vont révolutionner le marché du travail de l’informatique. Premier métier de rêve, issu de la famille data, le data scientist (ex statisticien) – élu métier le plus sexy par la Harvard Business School en 2014 – un as des analyses de données. Deuxième métier, le traffic manager. Optimisateur de la visibilité des sites, c’est un fin analyste des consommateurs et des tendances ! Troisième métier au top, le chef de produit Web et mobile. Plus généraliste, il peut être amené à gérer la totalité d’un site ou d’une application. Numéro 4, le social media manager, spécialiste des réseaux sociaux. Numéro 5, l’UX designer, magicien de de l’expérience utilisateur. Le sixième métier phare concerne encore la famille data avec l’architecte big data, autre as des bases de données !

Dans les quatre derniers métiers dégagés par Clustree, se trouvent le fameux chief digital officer (CDO), le brand content manager et le développeur d’applications mobiles. Sans oublier le responsable de la sécurité des systèmes informatiques, indispensable dans un contexte où nos données risquent de se perdre dans les nuages du numérique…

Des “dream jobs” accessibles en interne dans 65 % des cas selon Clustree, et dont les salaires donnent des ailes, avec un démarrage en moyenne à 60 000 euros par an.

« L’alternance permet d’entrer plus rapidement sur le marché du travail »

Infolor

Arthur Martel travaille comme ingénieur en développement .NET chez Infolor. Il nous explique avec beaucoup de sincérité son parcours de jeune informaticien.

D’où vient votre passion pour l’informatique ?
Mon frère et moi avons baigné dans l’informatique grâce à mon père, qui travaillait comme chef de projet et nous ramenait des ordinateurs à la maison ! Très intéressé par la technique, j’ai commencé à développer au collège en autodidacte avec une question en tête : comment créer un logiciel. Je me souviens avoir acheté un livre sur le langage VB.NET, un langage de Microsoft auquel je suis resté fidèle. J’ai souhaité faire des études dans ce sens. J’ai d’abord suivi un BTS Informatique de Gestion en région parisienne entre 2010 et 2012 en alternance, puis je suis entré à l’ESGI, également en alternance, pour étudier l’Architecture des logiciels.

Vous défendez le principe de l’alternance ?
Cela permet d’entrer plus rapidement sur le marché du travail. Les employeurs nous confient des tâches plus concrètes et plus intéressantes qu’en stage. Pour ma part, mes expériences consécutives chez Ethernity Informatique, où j’ai développé des outils de maintenance pour des PME notamment, puis GFI Consulting, ont été très fructueuses. En outre, on gagne en expérience, tout en étant rémunéré.
Cela dit, je tiens à souligner qu’il est extrêmement difficile aujourd’hui en France de trouver un patron qui vous accueille. C’est dommage car l’alternance est vraiment avantageuse, tant pour l’employé que pour l’employeur, qui bénéficie de subventions et d’un employé formé.

Votre premier emploi a été compliqué à décrocher ?
Trouver une entreprise a toujours été difficile car je n’avais aucun contact. Même après mon master et mes expériences en alternance, j’ai dû passer 30 entretiens en un mois ! L’une des raisons était qu’étant plutôt orienté logiciels (Windsor et WPF), je manquais de compétences sur les technologies Web. Or, si les compétences logicielles sont plus recherchées, les missions sont également moins nombreuses. Finalement, j’ai été recruté sur profil par Ausy, qui m’a trouvé une première mission chez Thales.

Comment avez-vous rejoint Infolor ?
J’ai intégré Infolor en juin 2015 grâce à un commercial qui avait conservé mon CV depuis mes études en alternance. Ils avaient besoin de quelqu’un pour répondre à une mission de développement sur des technologies Microsoft (C# et VB.NET). J’étais alors en négociation avec Alten et j’ai fait le choix d’aller chez Infolor. En effet, j’ai senti une approche très humaine, ils m’ont proposé des missions potentielles et j’ai pu négocier mon salaire. Par la suite, j’ai rencontré un gérant pour travailler en interne sur leurs outils de prospection. Aujourd’hui, je travaille comme responsable des développements en interne et en parallèle j’effectue des missions de développement pour Kingsway Group, une entreprise de marketing.  

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui débutent ?
Je conseille aux jeunes diplômés de se diriger plutôt vers des structures à taille humaine plutôt que vers des grosses sociétés/SSII. J’ai trouvé dans de petites structures une ambiance beaucoup plus chaleureuse et un respect des consultants, que ce soit en termes d’horaires ou de missions. Même si l’idéal serait de travailler chez un client final pour suivre un projet de bout en bout. Le critère humain est souvent préférable à la renommée.

L’informatique open source sur les bancs de l’école

informatique open sourceOpen Source School (OSS), c’est le nom de la première école entièrement consacrée aux technologies open source en France. Créée par l’intégrateur de solutions open source Smile et l’EPSI – l’école d’ingénierie informatique – l’Open Source School correspond à la volonté du gouvernement de soutenir la filière du logiciel libre, en plein développement. Une aide publique de 1,4 million d’euros devrait être débloquée sur cinq ans dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) pour son ouverture, prévue à la rentrée 2016. Un investissement qui devrait couvrir une partie des frais liés aux formateurs, aux locaux, au matériel et aux outils numériques (plateforme e-learning et cours en ligne). L’OSS bénéficie également du soutien du Conseil National du Logiciel Libre (CNLL), qui comprend 300 entreprises membres, dont Smile, Akeneo, Open Wide ou SensioLabs. Un point fort pour cette école dont les objectifs sont de former 500 étudiants en formation initiale d’ici 2019 et 2 000 jours de stage en formation continue dès 2016 avec un taux de 75 % d’enseignement porté par les professionnels du secteur. Côté programme, la formation initiale 100 % logiciels libres se calque sur le référentiel des blocs de compétences de l’EPSI, en alternance, accessible après un Bac +2 et sanctionnée par un titre de niveau 1 selon le Répertoire Nationale des Certifications Professionnelles (RNCP). Cinq campus proposeront ce titre à Bac +5 à partir de la rentrée 2016 : Bordeaux, Lille, Lyon, Montpellier et Nantes. Paris le proposant déjà depuis septembre 2015 en option. Une école qui devrait garantir un taux d’emploi maximal à ses futurs étudiants : avec plus de 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France et une croissance annuelle de plus de 10 %, la filière du logiciel libre a plus que jamais besoin de professionnels.

Nouvelles fonctionnalités : le site Lesjeudis.com a fait peau neuve !

Lesjeudis.com a fait peau neuve

Le nouveau design et l’apparition de certaines fonctionnalités sur Lesjeudis.com ont pour objectif d’optimiser votre expérience utilisateur. Trouvez plus facilement les informations dont vous avez besoin pour rechercher des offres et postuler en quelques clics !

Nous avons tenu compte de vos différents commentaires et retours d’expérience, et avons également sollicités les recruteurs qui utilisent le site au quotidien, pour revoir et développer de nouvelles fonctionnalités sur le site. Voici quelles sont les principales améliorations déployées ces derniers mois et qui faciliteront votre recherche d’emploi. 

Un nouveau site mobile
Le site Lesjeudis.com a été totalement redesigné et est désormais en « responsive design », ce qui signifie que l’expérience sur votre mobile et tablette est désormais 100% optimisée. Vous avez trouvé une offre qui vous plait ? Postulez directement depuis votre mobile en sélectionnant votre CV depuis votre compte Dropbox ou Google Drive. En quelques clics, votre candidature est envoyée, rien de plus simple ! Le site mobile continue d’évoluer : vous retrouverez prochainement notre nouvelle rubrique news et conseils ainsi que d’autres infos sur les prochains évènements web/IT.

Une home page épurée pour plus d’efficacité
Les nouveautés sont visibles dès l’arrivée sur la page d’accueil, plus claire et design : la navigation a été épurée, contenant moins de rubriques, rassemblées en trois sections clés : offres d’emploi, dépôt de CV et actus/conseils. Le dépôt de CV a également été simplifié pour que vous puissiez uploader vos différents CV en seulement un clic.
Les critères sont mémorisés sur le site, vous permettant ainsi de voir d’un seul coup d’œil les nouvelles offres qui correspondent à vos dernières requêtes.

Des offres plus claires pour visualiser les principales informations
La recherche d’offre a elle aussi été revue afin que seules les informations principales ressortent. Le design de la description de poste a été optimisé afin de mettre en avant les aspects les plus intéressants de l’offre. Sur cette même page, vous accédez en un seul coup d’œil aux autres offres de l’entreprise en question ou bien les offres similaires à celles consultées au sein d’autres entreprises.

Un espace personnel plus complet pour améliorer son CV
La gestion de votre ou vos CV a été remise à neuf : il est désormais possible de savoir combien de fois votre CV a été visualisé et si votre candidature en réponse à une offre a été consultée par le recruteur. Si le CV n’est pas ouvert par les destinataires ou n’apparait pas dans les résultats de recherche, vous savez que vous avez besoin de revoir votre CV. Prochainement, nous vous livrerons davantage de conseils personnalisés afin que vous puissiez optimiser votre prochaine candidature.

Gardez un œil sur vos concurrents !
Et enfin, une information qui a toute son importance : avant de postuler, vous pourrez savoir combien de candidats sont en déjà lice ! La fonctionnalité « Hire Insider » vous permet de voir non seulement combien d’autres personnes sont entrées dans la course, mais aussi de connaître leur profil (niveau d’éducation, expérience, situation géographique…). Des infos à forte valeur ajoutée qui permet de se positionner par rapport aux autres candidats.

 

Une solution informatique au secours des demandeurs d’emploi

au secours des demandeurs d'emploiCréer une application gratuite et facile d’accès pour réduire le nombre de chômeurs, c’est le défi que se propose de relever Paul Duan, fondateur de la start-up à but non lucratif Bayes Impact. Du haut de ses 23 ans, le “génie français des algorithmes” vient de signer un partenariat avec Pôle emploi, un accord qu’il qualifie lui-même d'”historique”. Bayes Impact présente plusieurs particularités : incubée par Y Combinator, la structure est installée dans la Silicon Valley, s’est spécialisée dans la data science et travaille sur des projets “humanitaires”. Son credo ? Utiliser la technologie pour “faire le bien”. Par exemple, elle œuvre à la mise en place d’une application Web pour le département de justice de Californie permettant de recueillir les données de la police, à la construction de modèles pour anticiper les risques de réadmissions à l’hôpital… Une démarche soutenue par plusieurs fondations du monde numérique, comme celles de Bill Gates ou de Microsoft. Pour Pôle emploi, il s’agit de créer une plateforme Web pour guider au mieux le demandeur d’emploi dans ses recherches (emplois, formations, structures d’accompagnement…), notamment sur la plate-forme existante “Emploi Store”. Plus concrètement, Bayes Impact va devoir exploiter des jeux de données anonymisées et faire un diagnostic à distance du profil d’un candidat dans le but de lui proposer les services les plus adaptés à ses problématiques. Pour répondre à la réglementation française, Bayes Impact va devoir aussi créer un bureau en France. Une première version beta devrait sortir fin mai, pour un lancement avant la fin de l’année.

Lesjeudis.com et l’accélérateur NUMA s’associent pour accompagner les startups dans leur développement

Site emploi leader sur les profils web/IT depuis plus de 16 ans, Lesjeudis.com sont fiers de s’associer à NUMA pour accompagner le développement des startups en les aidant à dénicher le CTO / Développeur / Associé qui leur permettra d’exprimer tout leur potentiel.

SNuma et LJPourquoi ce partenariat ?

Depuis plusieurs années maintenant, Lesjeudis.com multiplient les initiatives pour attirer les profils web et IT qui recherchent de nouvelles opportunités, y compris au sein des startups.

En parallèle de son site web qui a été redesigné et optimisé en 2015 pour proposer une meilleure expérience utilisateur pour tous les profils IT qui recherchent un nouveau job, Lesjeudis.com soutiennent également de nombreux événements web, parmi lesquels Codingame, Web2day, Best Of Web, Open du Web etc. afin d’identifier et d’attirer toujours plus de talents IT.

La suite logique était donc d’accompagner les startups dans leur recherche de CTO / Développeur / Associé. Et NUMA, accélérateur « géant » de startups, était le partenaire idéal pour mener à bien cet objectif. En effet, NUMA est un leader de l’accélération de startups. Depuis 2011, ce sont près de 104 startups qui ont été accompagnées dans leur développement, dont 83% sont toujours en activité aujourd’hui, . En 2015 NUMA a pris une dimension internationale en ouvrant des accélérateurs en Russie, en Inde et au Maroc.

Un « double accompagnement »

Lesjeudis.com seront sponsor de l’événement « Adopt a CEO » organisé par Numa. Cet événement, dont la prochaine édition aura lieu au début du mois de février 2016, a pour objectif de mettre en relation les startups et leurs futurs associés après un pitch de 1 minute permettant à chaque startup de présenter son activité. Lesjeudis.com prendront part à la promotion de cet événement en incitant les CTO à participer à « Adopt a CEO ».

En complément, Lesjeudis.com accompagneront les startups lauréates du programme « NUMA Sprint ». Tous les 6 mois, ce programme permet à 25 startups de faire passer leur projet à la vitesse supérieure en bénéficiant d’atouts non négligeables : 4 mois d’hébergement dans le cœur de Paris, un soutien financier de 25 000 € et des mises en relation qualifiées avec des partenaires comme Orange et BNP Paribas. Lesjeudis.com souhaitent compléter le programme « NUMA Sprint » en proposant aux startups accélérées une offre spéciale qui comprend notamment la publication illimitée de leurs annonces sur Lesjeudis.com ainsi qu’un accès privilégié à la CVthèque qui compte plus de 230 000 profils web/IT.

A propos de NUMA

NUMA soutient et accompagne l’innovation.

Accélération de startups, structuration de communautés, programmes de transformation numérique pour grandes entreprises : NUMA regroupe une diversité d’offres à destination de ceux qui ont l’envie et la passion d’entreprendre. Né en 2013 du regroupement des activités de Silicon Sentier, NUMA se développe désormais à l’international dans des écosystèmes émergents. NUMA a déjà ouvert ses portes à Moscou, Bangalore, et Casablanca.

Site web : numa.co