Auditeur Informatique

Mission: analyser, contrôler et optimiser les systèmes de l’entreprise tout en garantissant la qualité des informations transmises

Responsable de comptes

Le responsable de compte est en charge d’un ou plusieurs clients stratégiques, clients directs (utilisateurs) ou clients indirects (distributeurs). Il est l’interlocuteur principal du client avec qui il doit entretenir et développer une relation de confiance. Le responsable de compte, encore appelé directeur de compte/de clientèle, est en permanence à l’écoute de son client. Il organisera des rencontres tantôt avec l’ingénieur commercial si celui-ci exprime un nouveau projet, tantôt avec un technicien pour résoudre un problème. Il doit, malgré tout, posséder de bonnes connaissances techniques pour faire du « foisonnement commercial » ainsi qu’une grande capacité d’écoute et une bonne culture générale pour maintenir une relation professionnelle, voire amicale.

Principales missions

  • Conquérir de nouveaux clients.
  • Gérer un portefeuille de prospects et clients.
  • S’assurer de la qualité de la prestation.
  • Rencontrer régulièrement le client pour rester à l’affût de nouvelles opportunités.
  • Désamorcer des problèmes.
  • Trouver des solutions en s’entourant des personnes compétentes.
  • Communiquer à l’ingénieur commercial les projets en gestation chez le client.

Formation

  • BTS ou DUT informatique ou commercial
  • École d’ingénieurs (informatique, télécoms, généraliste)
  • École supérieure de commerce
  • Diplôme universitaire


Compétences professionnelles

  • Connaître les techniques commerciales
  • Maîtriser son secteur d’activité
  • Compétences informatiques générales

Profil

  • Fibre commerciale
  • Curiosité
  • Intelligence de situation
  • Facultés de communication
  • Franchise

Salaire

Le salaire d’un responsable de compte débutant s’échelonne de 30 à 35 k€. Un responsable avec expérience peut espérer avoir une rémunération avoisinant les 65 k€, voire plus, si la partie variable de la rémunération est importante.


Évolution professionnelle

Le responsable de compte aura le choix de s’orienter vers la technique, en devenant ingénieur avant-vente, vers le management en prenant en charge la responsabilité d’une équipe ou enfin vers un poste commercial tel qu’ingénieur commercial.

La parole aux professionnels
Chris Trecult, responsable de compte chez IBM


Est-ce important de rencontrer régulièrement son client ?

C’est primordial ! Il faut tout d’abord se rappeler qu’un directeur des services d’information (DSI) bouge tous les 3/4 ans. Si l’équipe informatique n’a pas entendu parler de vous pendant la durée du contrat, il y a fort à parier que le nouveau DSI va imposer à sa nouvelle équipe ses anciens fournisseurs avec lesquels il a l’habitude de travailler. De plus, une visite régulière chez son client permet d’obtenir des informations sur ses futurs projets, sur ses éventuels problèmes qu’il n’a pas souhaité soulever et qu’il est préférable de faire exprimer avant que la relation ne s’envenime.

Pourquoi conseillez-vous d’avoir un minimum de connaissances techniques pour une fonction à dominante commerciale ?

Pour deux raisons. Si vous voulez faire du « foisonnement commercial », à savoir assurer la commercialisation de nouvelles prestations connexes aux solutions présentes chez votre client, il est préférable de connaître un minimum le marché, en l’occurrence l’informatique. De plus, si le client vous présente un nouveau projet nécessitant une rencontre avec une ressource interne, il serait préjudiciable pour vous de frapper à la mauvaise porte, faute d’avoir compris la problématique.

Comment est accueillie une femme responsable de compte ?

Les femmes sont peu nombreuses à ce poste. En voyant que leur responsable de compte est une femme, les interlocuteurs pensent qu’elle aura principalement une fonction commerciale. Si elle a la chance de posséder de bonnes compétences techniques, alors elle gagne d’un coup beaucoup de points et devient très vite respectée !

Ingénieur Avant-vente

L’ingénieur avant-vente joue un rôle d’interface entre le client et l’équipe de développement. Sa mission est de fournir un appui technique aux ingénieurs commerciaux pour les aider à clôturer une vente. Aussi appelé « consultant avant-vente » ou « ingénieur technico-commercial », il exerce ses fonctions chez un constructeur informatique, un opérateur de télécoms, un éditeur de logiciels ou au sein d’une société de services en ingénierie informatique (SSII). Ses compétences doivent être techniques, commerciales ainsi que managériales.

Principales missions

  • Faire de la veille technologique (produits) et économique (concurrents).
  • Traduire le cahier des charges en spécifications techniques.
  • Maquetter la solution technologique avec le développement.
  • Aider l’ingénieur commercial à élaborer la proposition commerciale.

Dans certains cas, l’ingénieur avant-vente peut s’impliquer au-delà de la signature du contrat. On lui demandera alors de participer à la mise en œuvre de la solution.

Formation

  • Bac +2 à Bac +4 selon la complexité des produits
  • Ecole d’ingénieurs, école de commerce ou université

Compétences professionnelles

  • Être expert sur les technologies Web.
  • Connaître parfaitement les produits.
  • Maîtriser les techniques de négociation.

Profil

  • Réactivité
  • Capacité d’adaptation
  • Qualités rédactionnelles
  • Sens relationnel
  • Goût du travail en équipe

Salaire

Le salaire peut varier entre 30 et 45 k€ pour un jeune diplômé. La rémunération d’un ingénieur avant-vente avec expérience se situe entre 45 et 50 k€.

Évolution professionnelle

L’ingénieur avant-vente peut évoluer vers le métier de chef de projet ou d’ingénieur commercial. S’il possède quelques années d’expérience dans une spécialisation technique, il pourra se tourner vers l’expertise.

La parole aux professionnels
François, Ingénieur avant-vente chez un éditeur de logiciels spécialisés

Quel a été votre parcours ?

Je suis diplômé d’une école d’ingénieurs et titulaire d’un MBA. J’ai commencé par travailler dans le développement, puis comme consultant déploiement. Ensuite, je me suis orienté vers le commercial. Tout récemment, j’ai rejoint un éditeur de solutions logicielles pour la finance, où je suis ingénieur avant-vente. J’apporte donc mon soutien et mon expertise technique à l’ingénieur commercial.

Qu’appréciez-vous dans le métier d’ingénieur avant-vente ?
Ce qui me plaît beaucoup, c’est la polyvalence, la diversité des tâches. J’apprécie pouvoir travailler autant sur le plan humain que sur les plans technique et fonctionnel. J’aime être en contact avec le client lors de l’étude de ses besoins, au cours des démonstrations logiciels ou au moment de la soutenance, qui est en fait la présentation du produit suite à une réponse à un appel d’offres. Il est aussi intéressant d’être en contact avec le chef de produit ou le développeur pour étudier les demandes spécifiques du client.
En parallèle, il faut maîtriser la technique et le fonctionnel. Il est important de montrer au client que l’on a des connaissances informatiques pointues, que ce soit sur les bases de données, le développement, les serveurs… La partie modélisation et paramétrage est aussi assurée par l’ingénieur avant-vente.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaiterait s’orienter vers ce métier ?

Il faut être passionné par ce que l’on fait, savoir se former, s’auto-former même, et toujours rester au courant de ce qui se fait au niveau technique. Il est important d’être très ouvert et de savoir s’adapter rapidement et facilement aux produits, aux clients, aux évolutions du marché.

Data Scientist

Ils conçoivent des processus de modélisation des données, créent des algorithmes et des modèles prédictifs pour extraire les données dont l’entreprise a besoin.